Chateau    de Latour Chateau    de Latour
Hôtel ***    Restaurant
Site créé par Michel Blaise © 2014 - 2017 www.mbcom.be
Château de Latour Bernard THOMAS   1 Rue du 24 Août B-6761 Latour-Virton Belgium Tel : +32 63 57 83 52 Fax : +32 63 60 82 19 info@chateaudelatour.be
www.chateaudelatour.be
Des vestiges attestent que déjà au IIIe siècle après J.-C. existait à Latour une fortification sur un promontoire jouxtant une voie romaine.  Plus tard fut érigé à cet endroit un « château ferme » médiéval. En 1433 le château fut assiégé et détruit par le Damoiseau de la Marche et les Liégeois.  Le terrible seigneur Wainchelain (descendant des seigneurs de Latour) fait prisonnier, fut rendu contre rançon.  Sa fille épousa Henri Bayer de Boppard, chambellan du duc de Lorraine.  Le château, vraisemblablement reconstruit par ce même Henri Bayer de Boppard, reste propriété de cette famille jusqu'à la fin du XVIe siècle où la veuve de Adam Bayer de Boppard déclare « jeter la clé sur la fosse » (expression imagée pour une renonciation à une succession) en raison des trop nombreuses dettes de jeu de son défunt mari. C'est encore une fois la fille de la maison qui sauve la situation en épousant Christophe, baron de Crehange.  Malheureusement, en 1657 le château de Latour est pris et incendié par les troupes françaises qui assiégeaient Montmédy. François Ernest de Crehange, ultime héritier sans descendance de la famille Bayer de Boppard, est ruiné. Il vend en 1662, pour la somme de 600 florins brabançons, la seigneurie de Latour à Maximilien Baillet, receveur des domaines à Virton. La famille Baillet fut ultérieurement anoblie et la seigneurie de Latour érigée en comté par l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche en 1744.  Le plus illustre des représentants de cette famille, Maximilien Antoine Charles Baillet de Latour, né en 1737, fut feld-maréchal des armées impériales autrichiennes et propriétaire d'un régiment de cavalerie belge connu sous le nom de « dragons de Latour ».  En 1794, les troupes qu'il commandait firent le siège de la place forte de Landrecies, tenue par les troupes républicaines françaises.  Il contraignit celles-ci à capituler et fit 7000 prisonniers.  En représailles, le chef des troupes révolutionnaires crut devoir venger la prise de Landrecies sur les propriétés du vainqueur : il fit incendier le château de Latour en avril 1794. Le château est ensuite resté à l'abandon pendant près de 2 siècles.  Au cours de cette période des habitants du voisinage ont accentué son délabrement en y récupérant des matériaux de construction, notamment des pierres de taille. En 1978, le père de Bernard Thomas l'a acheté pour le restaurer. Une tâche particulièrement difficile car les murs anciens sont montés à la chaux et les travaux de restauration ne peuvent être accomplis qu'avec le même genre de matériaux.  La restauration progressive du château a permis de débuter l'exploitation du restaurant en 1981 et celle de l'hôtel en 1982.
Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne
Maximilien Antoine de Baillet Latour  rachète le Château en 1662 pour 600 florins Brabançons
Pour récompenser les Baillet de leur fidélité à la Maison             d’Autriche l’ Impératrice Marie Thérèse  érige la seigneurie de Latour en comté en 1744.
1900
Famille Laval dans la cour de la ferme avant 1914.
1962
Chateau    de Latour Chateau    de Latour
Hôtel ***    Restaurant
Site créé par Michel Blaise © 2014 - 2017 www.mbcom.be
Château de Latour Bernard THOMAS   1 Rue du 24 Août B-6761 Latour-Virton Belgium Tel : +32 63 57 83 52 Fax : +32 63 60 82 19 info@chateaudelatour.be
Des vestiges attestent que déjà au IIIe siècle après J.-C. existait à Latour une fortification sur un promontoire jouxtant une voie romaine.  Plus tard fut érigé à cet endroit un « château ferme » médiéval. En 1433 le château fut assiégé et détruit par le Damoiseau de la Marche et les Liégeois.  Le terrible seigneur Wainchelain (descendant des seigneurs de Latour) fait prisonnier, fut rendu contre rançon.  Sa fille épousa Henri Bayer de Boppard, chambellan du duc de Lorraine.  Le château, vraisemblablement reconstruit par ce même Henri Bayer de Boppard, reste propriété de cette famille jusqu'à la fin du XVIe siècle où la veuve de Adam Bayer de Boppard déclare « jeter la clé sur la fosse » (expression imagée pour une renonciation à une succession) en raison des trop nombreuses dettes de jeu de son défunt mari. C'est encore une fois la fille de la maison qui sauve la situation en épousant Christophe, baron de Crehange.  Malheureusement, en 1657 le château de Latour est pris et incendié par les troupes françaises qui assiégeaient Montmédy. François Ernest de Crehange, ultime héritier sans descendance de la famille Bayer de Boppard, est ruiné. Il vend en 1662, pour la somme de 600 florins brabançons, la seigneurie de Latour à Maximilien Baillet, receveur des domaines à Virton. La famille Baillet fut ultérieurement anoblie et la seigneurie de Latour érigée en comté par l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche en 1744.  Le plus illustre des représentants de cette famille, Maximilien Antoine Charles Baillet de Latour, né en 1737, fut feld-maréchal des armées impériales autrichiennes et propriétaire d'un régiment de cavalerie belge connu sous le nom de « dragons de Latour ».  En 1794, les troupes qu'il commandait firent le siège de la place forte de Landrecies, tenue par les troupes républicaines françaises.  Il contraignit celles-ci à capituler et fit 7000 prisonniers.  En représailles, le chef des troupes révolutionnaires crut devoir venger la prise de Landrecies sur les propriétés du vainqueur : il fit incendier le château de Latour en avril 1794. Le château est ensuite resté à l'abandon pendant près de 2 siècles.  Au cours de cette période des habitants du voisinage ont accentué son délabrement en y récupérant des matériaux de construction, notamment des pierres de taille. En 1978, le père de Bernard Thomas l'a acheté pour le restaurer. Une tâche particulièrement difficile car les murs anciens sont montés à la chaux et les travaux de restauration ne peuvent être accomplis qu'avec le même genre de matériaux.  La restauration progressive du château a permis de débuter l'exploitation du restaurant en 1981 et celle de l'hôtel en 1982.
Maximilien Antoine de Baillet Latour  rachète le Château en 1662 pour 600 florins Brabançons
Pour récompenser les Baillet de leur fidélité à la Maison             d’Autriche l’ Impératrice Marie Thérèse  érige la seigneurie de Latour en comté en 1744.
1900
Famille Laval dans la cour de la ferme avant 1914.
1962
Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne
Chateau    de Latour Chateau    de Latour
Hôtel ***    Restaurant
Site créé par Michel Blaise © 2014 - 2017 www.mbcom.be
Château de Latour Bernard THOMAS   1 Rue du 24 Août B-6761 Latour-Virton Belgium Tel : +32 63 57 83 52 Fax : +32 63 60 82 19 info@chateaudelatour.be
www.chateaudelatour.be
Des vestiges attestent que déjà au IIIe siècle après J.-C. existait à Latour une fortification sur un promontoire jouxtant une voie romaine.  Plus tard fut érigé à cet endroit un « château ferme » médiéval. En 1433 le château fut assiégé et détruit par le Damoiseau de la Marche et les Liégeois.  Le terrible seigneur Wainchelain (descendant des seigneurs de Latour) fait prisonnier, fut rendu contre rançon.  Sa fille épousa Henri Bayer de Boppard, chambellan du duc de Lorraine.  Le château, vraisemblablement reconstruit par ce même Henri Bayer de Boppard, reste propriété de cette famille jusqu'à la fin du XVIe siècle où la veuve de Adam Bayer de Boppard déclare « jeter la clé sur la fosse » (expression imagée pour une renonciation à une succession) en raison des trop nombreuses dettes de jeu de son défunt mari. C'est encore une fois la fille de la maison qui sauve la situation en épousant Christophe, baron de Crehange.  Malheureusement, en 1657 le château de Latour est pris et incendié par les troupes françaises qui assiégeaient Montmédy. François Ernest de Crehange, ultime héritier sans descendance de la famille Bayer de Boppard, est ruiné. Il vend en 1662, pour la somme de 600 florins brabançons, la seigneurie de Latour à Maximilien Baillet, receveur des domaines à Virton. La famille Baillet fut ultérieurement anoblie et la seigneurie de Latour érigée en comté par l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche en 1744.  Le plus illustre des représentants de cette famille, Maximilien Antoine Charles Baillet de Latour, né en 1737, fut feld-maréchal des armées impériales autrichiennes et propriétaire d'un régiment de cavalerie belge connu sous le nom de « dragons de Latour ».  En 1794, les troupes qu'il commandait firent le siège de la place forte de Landrecies, tenue par les troupes républicaines françaises.  Il contraignit celles-ci à capituler et fit 7000 prisonniers.  En représailles, le chef des troupes révolutionnaires crut devoir venger la prise de Landrecies sur les propriétés du vainqueur : il fit incendier le château de Latour en avril 1794. Le château est ensuite resté à l'abandon pendant près de 2 siècles.  Au cours de cette période des habitants du voisinage ont accentué son délabrement en y récupérant des matériaux de construction, notamment des pierres de taille. En 1978, le père de Bernard Thomas l'a acheté pour le restaurer. Une tâche particulièrement difficile car les murs anciens sont montés à la chaux et les travaux de restauration ne peuvent être accomplis qu'avec le même genre de matériaux.  La restauration progressive du château a permis de débuter l'exploitation du restaurant en 1981 et celle de l'hôtel en 1982.
Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne Cliquez ici pour réserver l’hôtel en ligne
Maximilien Antoine de Baillet Latour  rachète le Château en 1662 pour 600 florins Brabançons
Pour récompenser les Baillet de leur fidélité à la Maison             d’Autriche l’ Impératrice Marie Thérèse  érige la seigneurie de Latour en comté en 1744.
1900
Famille Laval dans la cour de la ferme avant 1914.
1962